Fiche Spectacle

Tours de mains

Compagnie: Eclats
Création: 2017
Formes utilisées: Théâtre musical
Age: Dès 6 mois
Durée: 25 minutes
Equipe artistique

Conception, mise en scène : Sophie Grelié
Percussion, cajón, gobelets gigognes : Sébastien Clément

Type(s) de lieu(x): Lieu équipé, Lieu non-équipé
Argument

D’une boite et des mains, un homme joue : faire, défaire et refaire.
Poser, déposer, reposer.
Faire tomber… Et badaboum !… tout recommencer pour le plaisir de l’ « encore ! ».
Et c’est reparti pour un tour : tour de magie, tour de la maison, tour de piste, tour de rôle, tour de force, tour gigogne, tour de contrôle, tour de lancement, tour de Babel…
Tous les tours et toutes les tours pour un tour d’horizon de tous les possibles et impossibles.
Jeux d’emboîtement, d’empilement et de construction pour éprouver le monde et peut-être trouver ?…

Coproducteurs

Coproduction IDDAC – OARA
Avec le soutien de la ville de Bordeaux/ Fonds d’aide à la création et soutien à l’innovation ADAMI – SPEDIDAM
Et le concours pour l’accueil en résidence de Pessac en scènes, Ateliers des marches/Le Bouscat, Espace Treulon/Bruges et du Tout petit festival/CdC d’Erdre et Gesvres

Lieux de région parisienne dans lesquels a tourné ce spectacle :
Biographie des artistes

Pour devenir interprète de scène avec le duo Léger Sourire (théâtre musical), Zingaro (théâtre équestre), le Praxinoscope (théâtre d’ombre, d’objet, poésie, musique), Les Frères Kazamaroffs (cirque actuel), Eclats (création musique contemporaine et paysages sonores), Guilhem Ademar (musiques médiévale et renaissance) ou la Cinémathèque Française, Sébastien Clément a construit son identité artistique avec les ingrédients suivants :
Nourrir son enfance de chanson, de jazz, de sons joués et chantés en tous genres.
Jouer la batterie viscéralement une dizaine d’années puis y ajouter les mots, les onomatopées, les codes musicaux et scéniques chaque fois réinventés des musiques contemporaines et du théâtre musical. Garder le plaisir des musiques savantes traditionnelles notamment avec le Zarb, et le jouer dans tous les contextes possibles parce qu’il s’y prête si bien.
Enseigner en transmettant tout ce qui lui est possible dans une singulière et unique Ecole des Arts de Marcoussis. Créer, jouer, écouter…créer, jouer, écouter… rencontrer :
« Opus Rictus » Par le duo Léger Sourire mise en scène : Catherine Pavet
« Calacas » de Bartabas – Théâtre équestre Zingaro
« Doux Mix et Léger Sourire » par les deux duos éponymes
« Pas de quartier » de Gérard Clarté – Cie Les Frères Kazamaroffs
« Philidor et les lanternes magiques » service pédagogique – La Cinémathèque Française
« Brève Rencontre » par le duo Léger Sourire et l’association Braquage
« A fleur d’eau » Cie Le praxinoscope – Vincent Vergone
« Un pas de côté » Cie Salïa ni Seydou – Ensemble intrumental Ars Nova – J.-P Drouet
« L’intrusion » de Jean-Pierre Drouet, Duo Léger Sourire
« Bavardages » et « Murmurant », Cie Déviation
« Duo Léger Sourire » par Léger Sourire
« Les Horaces et les Curiaces » de B. Brecht dirigé par N. Strancar au C.N.S.A.D.P
« Matchs » comprenant Match de M. Kagel et Volte de S. Guignard, Cie Eclats
« La Caravane Suspendue » de G. Clarté, Cie Les Frères Kazamaroffs
« Bouille et les Taréfoufous », Cie Etosha
« Le Cirque du Tambour, Opus 2 » de R. Auzet au Théâtre Sylvia Monfort
« Envols de Petits Rien » I. Olivier, B. Genty et la Cie Métamorphose
« Education » de B. Charmatz, festival « Mettre en Scène » de Rennes
« 2 francs pour un bonbon c’est pas assez pour un gâteau » de X. Valersteïn avec X Cie

SOPHIE GRELIÉ
Travailler sur la mémoire du sonore comme empreinte du réel et de l’imaginaire, comme trace inscrite, chemin vers d’autres espaces musicaux.
En 1987, après des études en musique électroacoustique à l’Université de Pau auprès de Guy Maneveau et Marie-Françoise Lacaze, Sophie Grelié fonde avec Stéphane Guignard l’association musicale éclats pour développer une recherche artistique et une transmission de la musique contemporaine.
Toujours curieuse d’expériences nouvelles, elle participe à de nombreux projets tout public : créations de musiques électroacoustiques et d’espaces sonores pour théâtre, danse, concerts ou expositions – Réalisation d’une pièce radiophonique – Interprétation comme vocaliste de spectacles et de concerts de musiques du répertoire contemporain (Lydia de Yamamoto, Stimmung de Stockhausen, Tribadabum de Globakar, Récitations d’Aperghis…).
La mise en place d’outils pédagogiques, la sensibilisation auprès des enfants dès 6 mois sont aussi les moyens qu’elle a développés pour toucher des publics variés et communiquer à la fois son art et son savoir faire.
En prolongement, elle forme aussi artistes, professeurs de musique, enseignants et
professionnels de la petite enfance à l’éveil sonore et musical du jeune enfant,
intervient lors de différents colloques, collabore à des projets de recherche sur l’espace acoustique et contribue à divers ouvrages sur l’éveil sonore et musical du tout petit.
Du côté du jeune public elle est d’abord interprète, sous la direction de Stéphane Guignard, de différents spectacles tels que « Cocottes perchées », « Toccata » et « Espèces de grenouilles ». Puis elle se lance dans la création de spectacles pour les tout petits dès 6 mois, avec « Eau douce » (2003), « Cousu main » (2005), « Pieds nus » (2007), « Ma » (2009) sur « les chants du Capricorne » de Giacinto Scelsi, « Couacaisse » (2012) avec une commande d’état pour la musique d’Aurélio Edler-Copes et une commande de texte auprès de Corinne Lovera Vitali, « petitOpus » (2014) solo pour harpe,voix et fil rouge, « TOURS » (« Tours de mains », « Tours de voix » et « Détours »), triptyque musical (2017). En création pour octobre 2018, « Toi & moi dix doigts », solo pour un
guitariste, deux mains, dix doigts, deux miroirs . Toutes ces productions ont tourné et
jouent encore partout en France et dans les pays francophones : Opéra Bastille à Paris, Cité de la Musique aujourd’hui Philarmonie 2 à Paris, Théâtre Athénor de St Nazaire, Festival Méli’môme de Reims, Opéra National de Bordeaux, Perpignan, Biarritz, Quimper, Questembert, Marseille, Toulon, Blagnac, Bagnolet, Vesoul, Limoges… Casablanca, Guadeloupe, Montréal, Québec.
Les projets à venir se centrent toujours plus sur cette question du lien entre musique et paysage sonore, sur cette manière particulière d’entendre et d’intégrer les bruits et les sons au coeur du musical. Ce souci de faire entendre, écouter, comprendre toutes les parcelles de l’environnement sonore comme éléments possibles du domaine musical.