Fiche Spectacle

Couac

Compagnie: Succursale 101
Création: 2013
Formes utilisées: Théâtre, marionnettes, ombres et projections vidéo
Age: Dès 2 ans
Durée: 30 minutes
Equipe artistique

Texte et mise en scène ANGELIQUE FRIANT
Scénographie DAVID GIRONDIN MOAB
Création lumières et vidéo STEPHANE BORDONARO
Création graphique EMILIE VAST
Création musicale URIEL BARTHELEMI
Flûte CASSANDRE GIRARD
Regard chorégraphique MARINETTE DOZEVILLE
Assistant JIMMY LEMOS
Construction CATHERINE HUGOT, SOPHIE HAULLER, MELANIE REBOLJ assistées de CHLOE POREE et GAËLLE PRODHON
Construction de la scénographie MALICK LABIOD assisté de GERARD FRIANT
Couture VERONIQUE DIDIER
Régie générale ARNAUD ROLLAT
Avec CHIARA COLLET, PAOLO LOCCI en alternance avec JADE COLLET

Type(s) de lieu(x): Lieu équipé (Théâtres)
Argument

Adaptation libre du Vilain petit canard d’Andersen, Couac ré-explore les différentes thématiques que le conte recèle.
La naissance. Les premiers pas. Les premiers regards, sur soi, sur les autres, des autres, puis les premières transformations du corps.
Le vilain petit canard qui sommeille en chacun de nous, doit traverser bien des épreuves pour accéder à son épanouissement. Nous travaillons à partir de ces différentes thématiques sur une dramaturgie non-linéaire, construite d’images et de sons.
La danse, la marionnette, le théâtre d’ombre se mêlent pour porter au plateau une poésie visuelle et sonore, douce et étonnante.

Coproducteurs

Le Salmanazar, Scène de Création et de Diffusion d’Epernay (51), La Comédie de Caen, Centre Dramatique National de Normandie (14), Espace Jéliote, Scène Conventionnée « Arts de la Marionnette » de la Communauté de Communes du Piémont Oloronais (64).

Lieux de région parisienne dans lesquels a tourné ce spectacle :
Biographie des artistes

Angélique Friant se forme en art dramatique dans les Classes de la Comédie de Reims sous la direction d‘Emmanuel Demarcy Mota. Parallèlement, elle s’intéresse au cinéma, à la dramaturgie, à la danse et plus particulièrement au butô. Elle se forme à la marionnette auprès de David Girondin Moab (compagnie Pseudonymo), puis rapidement collabore à ses créations et installations plastiques.

Elle fonde sa compagnie Succursale 101 en 2006 et commence son expérimentation marionnettique. Elle crée et interprète Colette Michard (2008), met en scène De la porte d’Orléans (2008), Petit-Bleu et Petit-Jaune (2009), Le Laboratorium (2010), De paille, de bois ou de brique… (2011), Erotic’ Michard (2011), Gerda (2012), Les Spécimens (2012), L’autre sommeil (2013) et Couac (2013).

En 2010, David Girondin Moab et Angélique Friant mettent en place Le Jardin Parallèle, lieu de fabrication, de recherches et d’expérimentations marionnettiques. Ils créent et co-dirigent depuis 2010 le Festival OrbisPictus au Palais du Tau à Reims, festival de formes brèves marionnettiques. En 2013, elle conçoit avec David Girondin Moab l’installation plastique immersive Les esprits de la forêt, labyrinthe marionnettique à la Condition Publique de Roubaix.

Angélique Friant travaille actuellement sur l’exposition Sous les paupières et la prochaine création de la compagnie Gretel.

 

David Girondin Moab est plasticien, scénographe, et metteur en scène de la compagnie Pseudonymo. Il crée Le Golem en 2004, Variations,Mille et une nuits et Nuits en 2006. Et en 2008 Sortilèges, Un phénomène tout à fait ordinaire et Imomushi adapté de la nouvelle La chenille d’EdogawaRanpo. Alternant spectacles et installations, David Girondin Moab met en espace La part Invisible au Cryptoportique de Reims et transforme en 2008 et 2009 le hall de la Caserne des pompiers d’Avignon en parcours onirique avec Ici reposent et Fabrique fétiche. Il crée en novembre 2009 Glouchenko et collabore avec Pierre Huyghe à l’installation Acclimatation, au Musée des Arts Populaires. Il crée les scènes d’ombromanie du film The host and the cloud réalisé et présenté en novembre 2010 au Centre Pompidou de Paris.

En 2011, il met en scène et interprète la performance Poisons avec Edith Scob à la Fondation Cartier pour l’Art Contemporain et Octopoulpe le Vilain au Festival mondial des théâtres de marionnettes de Charleville-Mézières. Il crée Der Nister à la Comédie de Reims, CDN en 2012. En 2013, il réalise la mise en scène du spectacle Le Grand Architecte à la Salamandre de Vitry-le-François, scène conventionnée arts de la marionnette.

 

Diplômé en sciences physiques, Stéphane Bordonaro se spécialise rapidement dans la manipulation de sources lumineuses et notamment dans le domaine de l’image où il consolide son goût pour la vidéo lors de formation au CNAM, à l’ORCCA, ETC, Atelis et à Médiacom. Il collabore à la création et à la régie lumière et technique de la compagnie Pseudonymo, de la Troupe de la Comédie de Reims dirigée par Emmanuel Demarcy-Mota, des compagnies de danse Yapluka dirigée par Marinette Dozeville, Icosaèdre de Marilène Iglesias Bruecker et AIDT d’Agnès Rosenfeld. Il travaille également avec la compagnie de théâtre C’est la nuit de Pascal Adam et la compagnie CircoAero /les objets volants. Il est responsable de la régie technique du festival ‘’ le labo des cies ‘’ au Café de la danse à Paris et du festival Marionnette en jardin de Charleville-Mézières. Depuis 2009, il travaille avec la Compagnie Succursale 101 et signe la création lumière et vidéo de Petit bleu et Petit jaune, Le Laboratorium et Couac.

 

Batteur, compositeur et électro-acousticien, Uriel Barthélémi a été formé aux conservatoires de Reims, La Courneuve et Montreuil ainsi qu’à l’IRCAM…. En tant que compositeur il créé, depuis 2002, des musiques pour le théâtre, la marionnette, la danse / multimédia, ainsi que pour des expositions / installations plastiques et vidéos (Cie Veronica Vallecillo, Cie Pseudonymo, Cie KA, Cie PunchisnotDead,CieLa Tramédie, les plasticiens Elise Boual, Cécile Béthléem, Nicolas Clauss,, … ). Mêlant intimement batterie et électronique, écriture souple et improvisation, il est compositeur associé à la compagnie Soundtrack (Patricia Dallio), et travaille régulièrement avec les studios Puce Muse. Il collabore et partage la scène avec de nombreux artistes tels que KazuyukiKishino, Hélène Breschand, Tarek Atoui, Susie Ibarra, Eric Pailhé, Robert A.A. Lowe. Il a joué dans des festivals tels que Villette numérique (Paris), Irtijal (Beirut), Exodos (Lubjana),Jazzmandu (Kathmandu), Scènes ouvertes à l’insolite (Paris), The Jerusalem Show (Jerusalem Est), Les détours de Babel (Grenoble), Performa (N.Y.), La Nuit Blanche (Paris), Memory marathon (Serpentine Gallery, Londres), Sharjah Art Biennal 2013 (Emirats Arabes Unis).

 

Illustratrice et plasticienne, Emilie Vast travaille et vit à Reims. Livres publiés : Laure Igami, texte de Anne Mulpased. Les portes du Monde, 2005 ; Korokoro, ed. Skyfish Graphix Japon 2007 (livre objet) ; Koré-No texte de Anne Mulpas. Ed.MeMo 2008; L’herbier (arbres). Ed.MeMo 2009 (livre herbier graphique) ; Once upon a tree, ed. Skyfish Graphix Japon 2010 (livre objet) ; L’herbier (flore) Ed.MeMo 2010 (livre herbier graphique).

 

En 1998, Chiara Collet suit la formation d’art dramatique des Cours Florent, avant de suivre les deux années de formation de l’Ecole Internationale de Mouvement Jacques Lecoq. De 2005 à 2007, elle participe aux créations Tea-time, comédie absurde de la Cie Lilith, Arsenic et vieux dentiers, comédie masquée de la Cie La Folieen L et Un problème, création clownesque, au Fringe Festival d’Edimbourg et au Théâtre de 13 à Paris. Elle suit des stages dirigés entre autres par Eloi Recoing et Lionel Spycher. Elle travaille avec la compagnie Pseudonymo et participe au spectacle Un phénomène tout à fait ordinaire mis en scène par David Girondin Moab. En 2008, on la voit dans Variations mis en scène par David Girondin Moab, à la Comédie de Reims (CDN) et au Festival Mondial des Théâtres de marionnettes. Elle rejoint l’équipe de création de Jean Lambert-Wild avec Comment ai-je pu tenir là-dedans ? , une fable de Stéphane Blanquet et Jean Lambert-Wild d’après La Chèvre de M. Seguin d’Alphonse Daudet, puis Mon amoureux Noueux Pommier créé en décembre 2012 au Théâtre de Chaillot. Comédienne dans Petit-Bleu et Petit-Jaune, elle retrouvera les joies de la création avec la Succursale 101 en 2013 avec Couac.

 

Après le Lycée, Paolo Locci fréquente l’école de cirque “Flic” à Turin (Italie) et suit des cours de théâtre physique. Après ses premières expériences en théâtre de rue, en Italie, il intègre l’Ecole Supérieure des Arts du Cirque (E.S.A.C.) de Bruxelles, où il continue sa formation en main à main et mât chinois, techniques dans lesquelles il se spécialise pour son diplôme. Il travaille avec différents metteurs en scène et plusieurs compagnies dont la Compagnie Ibonobi, située en Italie, dont il est co-créateur et interprète, avec Elisa NaikeBlecich. En 2011, il débute une belle aventure avec la compagnie parisienne CFB451 comme acrobate-danseur. C’est ainsi qu’il rencontre Angélique Friant, et entame une nouvelle collaboration.