Fiche Spectacle

Haïku

Compagnie: Ensemble Fa7
Création: 2010
Formes utilisées: Musique, dessin numérique, danse
Age: Dès 3 ans
Durée: 45 minutes
Equipe artistique

Kazumi Fuchigami, danse
Patrice Jardinet, cor et bugle
Jean-Gabriel Massardier, dessins numériques
Pierre Ragu, clarinette

Type(s) de lieu(x): Lieu équipé
Argument

Un haïku est un très court poème japonais de quelques mots, un paysage à part entière, une rêverie, une petite flamme qu’on allume et qui souvent ne s’éteint pas en nous…
Le désir de faire exister ensemble cette petite flamme a conduit deux musiciens (un corniste et un clarinettiste), un plasticien et une danseuse à se donner rendez-vous sur scène pour en animer les sons, les couleurs et les formes.
Ils font vivre en direct haut-parleurs et écran géant. Tout un monde en mutation est exploré et mis en mouvement par la danseuse, lumineuse médiatrice de ce haïku. Une flamme qui brille…

Coproducteurs

CRD de la ville de Montreuil

Lieux de région parisienne dans lesquels a tourné ce spectacle :
Biographie des artistes

Jean-Gabriel Massardier, plasticien

« Né en 1958, Jean-Gabriel Massardier est de ces espèces symbiotiques en perpétuelle voie d’adaptation. Dès 1974, il se met à la peinture, en prenant ses premiers cours. Quand deux spécimens rarissimes, comme lui et Pierre Ragu, se rencontrent en 1976, c’est l’année de la sécheresse. Pouvait-on prévoir que, de cette confrontation entre deux espèces si différentes, de cet anodin contact en pleine canicule, fructifierait une forme artistique si originale? 

En tout cas, c’est poussé par son ami Pierre que Jean-Gabriel s’inscrit au concours de l’Ecole Nationale Supérieure des Beaux-Arts de Paris, en 1978. Il obtient son diplôme (atelier Pierre Alechinsky) en 1984. Et, s’il travaille le photomontage dès 1999, ce n’est qu’en 2006 qu’il entame ces premiers “Gribouillages”, dessins sans intention de dessiner, au moment où Pierre, de son côté, s’interroge sur le concept de non-musique, de bruit et de son. 

Ce lien de quarante ans, traversée au long cours de contrées plus ou moins désertiques, n’attendait sans doute qu’un Jardinet providentiel pour faire germer la graine tant attendue. C’est chose faite. Depuis lors, l’art visuel et l’art musical ont trouvé un terrain fertile pour s’épanouir et s’entre-nourrir, et nous proposer par la même occasion leurs fugitives communions, leurs éphémères productions multisensorielles, que Kazumi se charge d’exprimer physiquement par la danse. »

 

Pierre Ragu, clarinettiste

En 1986, il obtient son Diplôme National d’Etudes Supérieures Musicales au Conservatoire National Supérieur de Musique de Lyon.

Il mène depuis 20 ans une carrière d’instrumentiste dans tous les répertoires au sein de nombreux orchestres et ensembles tels: l’opéra de Lyon, l’Opéra de Paris, Ars Nova, l’Ensemble Intercontemporain, etc.

 

En 1993, il entre à l’Orchestre de la Garde Républicaine.

Pédagogue, il a enseigné la clarinette dans divers conservatoires du 10e arrondissement de Paris, Malakoff, Chelles, Versaille.

Aujourd’hui, il encadre l’atelier de « création contemporaine » du CRD de Montreuil.

En 2002-2003, il complète sa formation en informatique musicale et éléctroacoustique au studio du Val-Maubuée au CRD de Noisiel/Marne-la-Vallée.

« Je me souviens de ma déception lorsque j’entendis pour la première fois un orchestre symphonique en concert. Le son qui parvenait au public me semblait moins intéressant que celui des disques joué sur ma chaîne HIFI. On peut préférer les haricots verts en bocaux aux haricots frais, moi je préférais les sons enregistrés. Et c’est sans doute pour m’approcher au plus près du son, comme pour y être absorbé, que j’ai voulu être musicien d’orchestre… » Pierre Ragu

 

Patrice Jardinet, corniste

Corniste de formation classique, Patrice Jardinet s’intéresse particulièrement aux musiques d’aujourd’hui et à leur place dans les rencontres avec les autres disciplines artistiques.

Il étudie le cor au C.N.R. de Bordeaux où il obtient le premier prix de cor et de musique de chambre, puis le premier prix des conservatoires de la Ville de Paris. Elève à la Musikhochschule de Freiburg en cycle supérieur, il entre ensuite au C.N.S.M. de Paris en cycle de musique de chambre avec un quintette de cuivres qui sera lauréat d’un concours international.

Il joue avec plusieurs orchestres :

Orchestres des prix de C.N.S.M. de Paris, de Bordeaux et de Strasbourg avec lequel il effectue des tournées internationales.

Il est membre des ensembles de Banquet et FA7 avec lesquels il participe à de nombreux concerts et spectacles : théâtre, cirque, danse, théâtre d’ombres, performances etc ….

Il explore aujourd’hui l’amplification et la transformation du son dans une forme « musique de chambre ».

 

Kazumi Fuchigami, danse

Professeur de danse contemporaine diplômée d’Etat à l’école de Formation Professionnelle Choréia. Elle enseigne la danse contemporaine et l’assouplissement au Centre des Arts Vivants depuis 2001.

Kazumi Fuchigami a travaillé dans plusieurs compagnies de danse et a ainsi été amenée à se produire dans de nombreux pays, notamment en Orient.

Kazumi Fuchigami organise régulièrement des stages ainsi que des séances d’improvisation de danse et de musique.

Ouverte aux différents styles de danse et passionnée par les disciplines de relaxation, elle pratique par ailleurs le Yoga Iyengar.