Fiche Compagnie

Les Arrosoirs (compagnie)

Nom du ou des créateur(s)
Anne-Marie Marques
Présentation de la compagnie

Les arrosoirs(compagnie) ont été fondé en 2002 et sont dirigé par Anne-Marie Marques, metteure en scène, comédienne et auteure. Son goût pour la littérature et l’écriture contemporaine l’amène à se rapprocher d’auteurs contemporains. Sa sensibilité pour l’image filmée ou peinte la conduisent auprès d’artistes ayant des sensibilités proches des siennes. Ses dernières créations s’appuient à la fois sur l’écriture, avec des commandes de textes inédits, ainsi que sur la présence d’images réalisées et tournées en direct sur le plateau. Anne-Marie Marques évoque la possibilité d’un théâtre-cinema où les mots et les arts visuels fabriquent un langage multiple et dans lequel la voix et les corps des acteurs ont des rôles d’accompagnant. Peintre, musicien, réalisateur, comédien, régisseur peuvent être présents sur la scène comme autant de voix possibles pour inventer un théâtre du pas de côté.

Biographie du ou des créateur(s)

Fondatrice et directrice artistique de Les arrosoirs(compagnie)

Anne-Marie Marques a créé onze spectacles depuis une douzaine d’années dont certains en tant qu’auteur. En 2007 elle est nominée au titre du Molière jeune public pour sa mise en scène du spectacle Le Bleu de Madeleine et les autres avec un texte de l’auteur Anne Luthaud.

Depuis 2005 elle travaille régulièrement avec Jeanne Ben-Hammo, Anne Luthaud  et Nicolas Droin réalisateur. Tous trois sont artistes associés aux arrosoirs(compagnie). Elle a sollicité à plusieurs reprises la chorégraphe Martine Pisani pour porter un regard sur certaines de ses créations ainsi que Philippe Raulet, auteur et dramaturge qui fût artiste associé à la compagnie.

Les recherches et les créations d’Anne-Marie Marques interrogent toujours le rapport intime que nous entretenons avec nos pensées, nos émotions, comment celles-ci fabriquent nos sensations et nos états intérieurs. Sa direction d’acteur s’appuie sur une interprétation sobre tant des textes que du jeu des corps, laissant penser parfois que les comédiens ne « jouent » pas. Les voix sont en général sonorisées pour permettre une plus grande proximité, comme au cinéma. Comme au cinéma encore, l’usage (souvent) d’une ou deux caméras sur le plateau, manipulées par les comédiens, permet de donner des contre champs et des gros plans par la diffusion simultanée du film. La mise en scène est alors construite sur un va-et-vient du regard entre le jeu du plateau et ce que donne à voir la caméra. Celle-ci permet également d’introduire comme éléments narratifs et dramaturgiques des objets (figurines sculpture, textes imprimés, peintures se réalisant en directs, tableaux etc.). Ses créations pluridisciplinaires ne s’inscrivent pas dans une simple recherche formelle. C’est toujours le propos du projet qui justifie et détermine la présence ou non d’autres disciplines afin d’en servir le sens.

Adresse
n°24
Rue de Lagourd 77520 Donnemarie-Dontilly
France
Site internet
http://lesarrosoirscompagnie.blog4ever.com/
Contacts

Contact compagnie:  06 73 75 42 81

bureau.lesarrosoirscie@yahoo.fr 

 

 

Contact direction artistique Anne-Marie Marques : 03 81 92 48 37 les-arrosoirs-cie@orange.fr

Liste des spectacles de la compagnie

Des poètes et cætera

Un chemin de papier blanc, au sol.
Des branches, des pinceaux, de la peinture pour peindre.
Une bâche fine et transparente qui recouvre le tout et dont le bruit ressemble au ressac des vagues.
Un piano toy, un ukulélé, une flute à piston, une boîte à meuuuh, un porte-voix.
En premier lieu, du bruit. Des sons. Préparer les oreilles….

Je vois [ou mon petit cinéma]

Une série de vrais/faux courts-métrages. Et la rencontre avec Mélies.
Un bout de fenêtre, un coin de sable, une voiture miniature comme des mondes à explorer : JE VOIS [ou mon petit cinéma] propose un voyage, dans l’espace et le temps, dans les souvenirs de l’enfance, dans les mondes que l’on s’invente à
partir d’un tas de sable ou de photographies. Il est aussi un hommage à la tendresse des grands-mères
Nous ne sommes pas au cinéma, mais bien dans un théâtre de cinémas. Ici tout est faux et vrai à la fois.
Notes…