Actualité

Charlie en écho à nos voeux

Charlie Hebdo nous fait rire. Et pourtant, il ne veut pas nous divertir. Il ne veut pas nous endormir. Il utilise le second degré pour réveiller nos esprits, il nous provoque pour nous obliger à nous questionner.

Jamais le dessin de presse n’aura autant démontré sa portée, mais cela se fait malheureusement à l’occasion d’un effroyable évènement. Un coup de crayon, un trait et c’est la barbarie qui s’installe.

Il est plus que jamais essentiel que l’art se fasse une place de choix dans nos sociétés pour contribuer à ouvrir le regard, à encourager le débat et renouer avec notre humanité. Nous sommes des hommes de culture. Pas des animaux qui satisfaisons nos instincts sauvages.

Ce combat est pour nos enfants, pour qu’ils grandissent dans un monde où la liberté d’expression est préservée, où l’expression de la pensée permet le débat, l’enrichissement de l’être et l’avancée de l’humanité.

Nous adressons tout notre soutien à l’équipe de Charlie Hebo et à leurs familles. Des génies du dessins nous ont quittés

Caroline Prost

Nos voeux pour 2015

L’année 2015 s’ouvre avec un gros point d’interrogation quant à l’avenir de nos politiques culturelles en France.

Baisse de budget à tous les niveaux (la culture en fait les frais en premier lieu…), fermeture de hauts lieux de la culture, spectacles déprogrammés, des choix populistes imposés aux programmateurs par certains élus, l’intermittence toujours menacée.

Nous entrons en 2015 avec une vision de la culture qui ne cesse de se rapprocher du marché. On s’intéresse aux « clients » plus qu’aux créateurs. Il ne me semble pas inutile de rappeler que la culture n’est pas du divertissement. L’art n’est pas là pour endormir le peuple et lui faire oublier la misère de sa condition. L’art au contraire éveille les esprits, chamboule notre vision du monde, il nous dérange, il nous fait faire un pas de côté, il nous questionne.

En ce sens là, on ne peut pas définir le « besoin » du « public/client » tel que le souhaiteraient les politiques populistes. C’est l’artiste qui peut « offrir » de nouveaux horizons à un public qui le reçoit individuellement avec sa sensibilité et son vécu. Nous ne sous-estimons pas le public et encore moins le très jeune public. Nous considérons qu’il peut recevoir le meilleur pour peu qu’on lui permette d’y accéder (en supprimant les barrières physiques, sociales, politiques ou psychologiques que la société lui impose).

Les très jeunes enfants ont cette richesse de n’avoir pas encore été trop formaté. Leurs sens sont avides de nouvelles découvertes. Ils peuvent souvent recevoir des œuvres bien plus facilement que ne le pourraient certains adultes.

Souhaitons que 2015 nous permettent encore de nourrir l’envie de découverte des plus jeunes et de nourrir la sensibilité et l’imaginaire (parfois oubliée) de ceux qui les accompagnent…

…parce que nous croyons que la culture est inutilitaire et essentielle (justement parce qu’elle est inutilitaire).

 Caroline Prost

La municipalité de Blanc-Mesnil ferme le Forum/scène conventionnée

Nous diffusons ici un texte de Xavier Croci, suite à la décision de la municipalité de Blanc-Mesnil de fermer le lieu. Nous sommes affligés de cette décision et déçus pour tous les Blanc-Mesnilois qui sont si mal considérés par le nouveau maire…

 

Le jeudi 13 novembre, le Maire de Blanc-Mesnil a fait voter par son conseil municipal la sortie du conventionnement du Forum, mettant fin au partenariat qui liait la Ville, le Département, le Ministère de la Culture et la Région Ile-de-France.
Le conventionnement est présenté comme trop contraignant, et serait contraire aux intérêts de la ville en matière culturelle.

Je ne peux que regretter cette décision qui interrompt brutalement quinze ans d’un travail de référence pour la mise en relation de la création artistique avec tous les habitants d’un territoire.
La Mairie n’a jamais donné suite à nos tentatives d’établir un dialogue responsable qui aurait pu permettre de préserver l’essentiel du projet, tout en intégrant des éléments de programmation correspondant plus à son attente.
Concrètement, cette décision signifie la perte des financements des autres partenaires publics, la fin de dizaines de projets construits avec les partenaires sociaux, médicaux, éducatifs, associatifs, de la ville, l’accroissement des difficultés pour nombre d’artistes en résidence ou accueillis, une incertitude majeure pour l’avenir des vingt salariés du Forum.

C’est un véritable procès à charge qui est mené contre le Forum, et la décision prise le 13 novembre l’était en réalité depuis l’élection du nouveau Maire.
La mairie refuse par ailleurs de s’exprimer sur le projet qu’elle prépare.

Une fois de plus, un projet artistique et culturel se voit remis en question sur des bases idéologiques et politiques.
Une fois de plus, les préjugés et les fantasmes dictent leurs raisons.

Le Forum/scène conventionnée s’arrête, mais, ici et ailleurs, ceux qui croient en l’intelligence des femmes et des hommes, quelles que soient leurs origines sociale et géographique, continueront à faire entendre leur voix.

Xavier Croci
Directeur du Forum/scène conventionnée de Blanc-Mesnil

Consultez les comptes-rendus des réunions professionnelles du festival 2014 !

Retrouvez, à gauche dans le menu déroulant Festival 1.9.3. Soleil ! 2014, les comptes-rendus des réunions professionnelles qui se sont déroulées durant la 7ème édition du festival, au printemps 2014.

  • Sur la page « CR des réunions professionnelles », vous pourrez lire les comptes-rendus des deux réunions professionnelles de l’inauguration (14 mai 2014)
  • Sur la page « Retranscription des débats », plongez-vous dans les tables-rondes de la journée de rencontre du festival autour du thème « L’enfant, l’art, la nature : vivre le monde » (28 mai 2014)

Bonne lecture !

La 7ème édition du Festival 1.9.3. Soleil ! s’est terminée : merci à tous !

Ce vendredi 6 juin a marqué la fin de la 7ème édition du Festival 1.9.3. Soleil !

Merci à tous les artistes présents sur le festival et aux équipes de technique et de production qui les accompagnent : que de poésie partagée ! 

Merci aux partenaires culturels, animateurs des parcs du Département, programmateurs, et responsables territoriaux qui nous ont fait confiance une année de plus.

Merci aux accompagnateurs des tout-petits : parents, assistantes maternelles, et agents des crèches qui permettent aux enfants d’assister souvent à leur tout premier spectacle.

Merci aux enfants pour leur écoute, leur incroyable capacité d’éveil, leur exigence. Comme il est doux de les observer quand ils découvrent un univers artistique…

Merci enfin à l’équipe d’1.9.3 Soleil !, dynamique, volontaire et souriante, complétée par des bénévoles dans les parcs qui rendent ce festival possible.

 Très bel été à tous, et rendez-vous dès la rentrée pour de nouveaux spectacles, choisis par le comité de sélection d’1.9.3 Soleil ! pour la saison 2014/2015.