Bibliographie et liens

 

Quelques livres à ouvrir pour aller plus loin …

 

Les bébés vont au théatre / Patrick Ben Soussan, Pascale Mignon. Editeur : Erès, 2006. Collection Mille et un bébés. 200 p.

Imaginez une scène de théâtre, le noir, le silence et puis… un cri, des pleurs, des rires, des enfants qui se collent tout contre leur mère, qui s’agrippent à leur père, qui vont, viennent, regardent, écoutent, yeux et oreilles tout grands ouverts sur le monde vivant du spectacle qui se joue là devant eux. Imaginez bébé au spectacle, au théâtre. Ce livre est un voyage sur les scènes qui aujourd’hui programment de plus en plus de spectacles pour le très jeune public. Le bébé est-il un spectateur comme les autres ? À partir de quel âge ? Quels spectacles lui sont offerts ? Pourquoi emmener un bébé au théâtre ? À moins que ce ne soit le théâtre qui se déplace dans les lieux d’accueil ou de soins de la petite enfance… Que penser de ces propositions artistiques pour les tout-petits ? N’en faisons-nous pas trop, trop tôt ?  Deux « psys » abordent ici toutes les questions que suscite la rencontre des tout-petits avec le théâtre… Pourquoi d’ailleurs les psys se saisissent-ils de ces questions ? En quoi les concernent-elles ? Qu’est-ce qu’ils y connaissent en ce domaine ? Le théâtre devrait-il être ordonné sur prescription médicale ou proposé comme soin psychologique aux enfants dès le berceau ? Quelle idée ! Ici, il ne sera question que de culture, de rencontres, d’art et de tout petits enfants. Chut ! Le spectacle va commencer.

 

La culture des bébés / Patrick Ben Soussan, Philippe Bouteloup, Catherine-Juliet Delpy, [et al.]. Editeur : Erès, 1997. Collection Mille et un bébés. 62 p.

En Afrique, on dit qu’il faut envelopper les bébés de belles paroles et beaux atours, pour ensemencer leur vie future. Ici, à peine nés, on les inscrirait à l’université, tant on nous persuade de leurs compétences, extraordinaires, à faire fructifier au plus tôt. Le bébé est-il une friche à fertiliser, une oie grasse à gaver, un merveilleux placement à faire prospérer ? Echappée belle. Laissez ces quelques rencontres esthétiques, artistiques et culturelles, autour d’un livre, d’une musique, d’une peinture, vous parler d’émotions, d’impressions, du sensible et du beau, de rêveries et de plaisir partagé. Et souvenez-vous des temps passés, que vous avez connus ou que l’on vous a contés, des temps de vos aïeux qui ont semé, sur le chemin de vos vies, ces petits cailloux, ces braises vives, ces secrets enfouis, en guise d’héritage.

 

Les bébés, nous les avons tant cultivés ! / Coordonné par l’agence nationale des pratiques culturelles autour de la littérature jeunesse. Editeur : Erès, 2005. Revue Spirale n° 35. 176 p. http://www.cairn.info/revue-spirale-2005-3.htm

Les actions d’éveil culturel de la petite enfance ont commencé à se développer en France, à l’initiative des personnels de la petite enfance et des artistes au cours des années 70. Dans les années 80 des projets forts ont vu le jour : la naissance d’A.C.C.E.S (Actions culturelles contre les exclusions et les ségrégations), le projet Théâtre Action de Saint-Égrève, la création de l’IDEF (Institut de l’enfance et de la Famille) et son investissement dans ce domaine, le premier salon des bébés lecteurs en Bourgogne…

Dans le même temps, la télévision diffuse le Bébé est une personne émission de T. Lainé, G. Lauzun et B. Martino venant toucher le grand public à la suite des interventions de Françoise Dolto diffusées à la radio dans les années 70 … sensibilisant le grand public aux connaissances des pédiatres, psychanalystes, linguistes … et autres chercheurs. Toutes ces actions menées ici et là au gré des énergies de chacun aboutiront en 1989 à la signature d’un protocole d’accord entre le secrétariat d’État à la Famille et le Ministère de la culture. Ce protocole a eu pour objectif de démultiplier au niveau national des actions entreprises en leur donnant les moyens financiers nécessaires. Quinze ans après la signature de ce protocole, trente ans après les premières actions, nous avons souhaité interroger les différents acteurs de l’éveil culturel des tout-petits : les pionniers, les institutions — ministères, collectivités territoriales — les acteurs de projets actuels, les coordinateurs, les parents, les artistes… et aussi les tout-petits !

 

Des artistes et des bébés / Marie-Odile Némoz-Rigaud. Editeur : Erès, 2001. Collection Mille et un bébés. 80 p. http://www.cairn.info/des-artistes-et-des-bebes–9782749202501.htm

Aujourd’hui dans les lieux où des bébés sont accueillis, des artistes viennent à leur rencontre. Ils créent une œuvre devant eux, malgré eux, pour eux, pour les adultes qui les accompagnent ; ils interrogent les lieux par leur présence. Qu’en perçoit l’enfant ? Que ressent l’adulte ? Comment partager les regards, les sensations, les émotions ? Quel est le sens de cette présence artistique dans la construction du petit d’homme ? Quelle place prend cette rencontre avec l’enfant dans l’œuvre de l’artiste ? En croisant recherches théoriques, observations et témoignages de pratiques, quelques galets apportés à l’édifice de la réflexion en construction autour de l’éveil culturel du jeune enfant et du rôle que peuvent avoir les artistes, les parents et les professionnels de la petite enfance.

 

Offrez de la culture aux bébés ! / Coordonné par l’agence nationale des pratiques culturelles autour de la littérature jeunesse. Editeur : Erès, 2009. Revue Spirale n° 52. 151 p. http://www.cairn.info/revue-spirale-2009-4.htm

Le monde des bébés est aujourd’hui surchargé d’objets que l’on dit culturels. D’objets inanimés – livres, peinture, théâtre, expression corporelle, éveil musical – qui n’ont d’âme que celle qu’on leur prête. D’objets à consommer, dans une oralité frénétique. « Donnons tout à notre bébé, qu’il ne manque de rien, ensemençons sa vie » ; de l’engrais culturel, rien de plus. Des bébés pensés comme des plantes ou des oies, à fertiliser ou à gaver. Des bébés à enrichir, comme un merveilleux et rare placement, à faire prospérer. Des acquis culturels, des biens à acheter, car tout se paye bien sûr, et rien n’est gratuit dans ce commerce des objets culturels de la petite enfance, si tôt débuté ! Notre civilisation du malaise prône l’apprentissage précoce, le supplément de culture –et non d’âme- la valeur ajoutée des « pré-acquis culturels ». Qu’abondent ses biens culturels serait le précepte numéro Un du nouvel art d’avoir de beaux enfants. Avoir, voilà bien une vérité moderne, avoir comme posséder, comme patrimoine. Il ne s’agit plus d’être mais d’avoir. Avoir toutes les chances de son côté, pour avancer dans cette vie si pleine d’embûches, de chômage, de maladie, d’insécurité. Préparons au plus tôt nos petites pousses- cela s’appelle de la puériculture, la culture des bébés.

 

A lire aussi :

Patrick Ben Soussan, Petite Enfance et cultures en mouvement. Editeur : Erès, 2002. Collection Mille et Un Bébés. 120 p.

Dominique Rateau, Des livres d’images, pour tous les âges, Editeur : Erès, 2001. Collection Mille et un bébés. 94 p.

Lire à haute voix à des tout-petits / Agence nationale des pratiques culturelles autour de la littérature jeunesse « Quand les livres relient » ; avec Patrick Ben Soussan, Elisabeth Bergeron, Véronique Bous… [et al.]. Editeur : Erès, 2006. Collection Mille et un bébés. 158 p.

Philippe Bouteloup, Des musiciens et des bébés, Editeur : Erès, 2001. Collection Mille et un bébés. 141 p.